Non classé

Le cinquième Evangile

Récit de pèlerinage en Terre Sainte du Séminaire Redemptoris Mater de Fribourg

par Ricardo Fuentes

Le Seigneur nous a fait cadeau en Israël de “l’ouverture des Écritures”

50 séminaristes, y compris tous les séminaristes des Redemptoris mater du sud de la France, plus Fribourg, nous sommes allés à l’aventure d’un exceptionnel pèlerinage en Israël, Égypte et Jordanie, pendant 15 jours, cette première moitié d’août.

But : scruter les Écritures sur place et expérimenter comment elles « s’ouvrent » du fait « d’être » sur les lieux géographiques où elles sont advenues. 

C’est grâce à l’initiative de Carmen Hernandez (initiatrice du Chemin néocatéchuménal) et de son profond désir de pouvoir partager une profonde expérience personnelle en Terre Sainte, que nous avons pu, nous aussi, la recevoir comme un «mémorial » pour notre vies. Expérience souhaitée par Carmen en particulier pour des candidats au sacerdoce :

 “Le Seigneur m’a accordé en Israël l’ouverture des Écritures.”

Toute l’exégèse que j’avais étudié jusqu’alors me semblait  éthérée par rapport à ce nouveau contact simple et fort avec la Parole.

Guidée par l’Esprit Saint, la lumière pascale de la résurrection du Seigneur s’est manifestée. Elle acquiert une force incroyable, depuis la Genèse jusqu’à la dernière page de l’Apocalypse. L’intervention de Dieu dans l’histoire devient manifeste.

Je me rappelle que j’ai porté avec moi une Bible et du plus haut du Liban au plus bas du Néguev, Dieu m’a permis avec des miracles et des miracles, de mettre pied sur cette terre. Là on étudie, si Dieu te l’accorde, car c’est là que les Écritures s’ouvrent ».

Carmen Hernandez

2015 Convivence des Evêques, Domus Galilææ-Israel

Nous avons été en Galilée (Nazareth, Capharnaüm, Tabgha, Gamla, Magdala, Sephoris), ensuite en Égypte au mont Sinaï, puis nous avons traversé la frontière une autre fois pour entrer en Jordanie et camper au milieu du désert, visiter le lieu du baptême du Seigneur (lieu aussi de l’enlèvement aux cieux du prophète Elie), Petra, Gerasa, Machéronte, Tishbé (où est né le prophète Elie), et le gué du Yabboq, pour  ensuite traverser encore la frontière et loger à Bethleem trois jours et visiter Sichem, le mont Garizim et bien sûr Jérusalem !!!

 

Nous bénissons le Seigneur pour la merveille de ce cadeau que nous ne pourrons jamais oublier. En acceptant la magnificence de la gratuité de l’amour du Seigneur pendant ce mois d’août, nous prions en particulier pour nos bienfaiteurs en vous exprimant un grand

… Merci !

Ricardo Fuentes

2 réflexions au sujet de « Le cinquième Evangile »

  1. Un fuerte abrazo des Chile,ver la fe de la formación de futuros sacerdotes que estén dispuesto a dar a vida da alegría por anunciar a cristo en medio de esta iglesia que aquí en Chile se esta cayendo. Pero con la fe firme que resucitará
    La Paz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *